Thèmes
Exil et souveraineté


Auteurs
A - B - C - D - E - F - G - H - J - K - L - M - N - P - Q - R - S - T - V - W - Z -
Amnon Raz-Krakotzkin
Exil et souveraineté
Judaïsme, sionisme et pensée binationale
Préface par Carlo Ginzburg et traduit de l'hébreu par Catherine Neuve-Église
Comment la conscience sioniste a choisi d'occulter les 2000 ans d'exil depuis la destruction du Second Temple, pour remplacer la figure malingre du juif diasporique par celle, vigoureuse et fière, du juif nouveau - l'Israélien ; comment a été créée, contre toute évidence historique, la notion de peuple juif et comment le sionisme voit le «retour» de ce peuple dans l'histoire ; pourquoi le sionisme laïque est en fait fondé sur des bases théologiques, messianiques ; comment le mythe de «la Shoah et la renaissance», nouvelle version du mythe de la rédemption, oppose lui aussi l'Etat d'Israël au juif exilique ; comment la catégorie du «retour» - au pays, aux origines, à une existence juive authentique - illustre elle aussi la négation de l'exil ; pourquoi la laïcité version israélienne est une forme de l'orientalisme selon Said : telles sont quelques unes des questions éclairées par ce livre, dont on peut dire, en paraphrasant Walter Benjamin, qu'il brosse à contresens le poil luisant de l'histoire.

De grandes figures de la pensée juive - Gershom Scholem, Hannah Arendt entre autres - sont convoquées pour introduire un thème central du livre : la pensée binationale. Pour Amnon Raz-Krakotzkin, il ne s'agit pas de proposer une solution politique plutôt qu'une autre, mais de montrer la voie pour en finir avec la pensée de la séparation. La position binationale va de pair avec la critique de la négation de l'exil. Elle propose une autre image de la culture juive, qui s'appuie précisément sur des sources exiliques. Elle indique les conditions d'une véritable laïcisation, c'est à dire la distinction entre l'identité juive nationale et un État enfin débarrassé de toute signification messianique. C'est une façon nouvelle d'envisager l'existence juive en Israël, qui n'oblige pas à nier l'histoire du pays ni à déposséder les Palestiniens. «La vision binationale est la seule conception porteuse d'avenir, qui prend en considération les opprimés dans une orientation égalitaire et dessine le contexte nécessaire pour échapper à la catastrophe.»





Amnon Raz-Krakotzkin
Amnon Raz-Krakotzkin enseigne l’histoire du judaïsme à l’université Ben Gourion (Beersheva, Néguev). Il a publié de nombreux articles en hébreu et en anglais sur les origines de la pensée sioniste.
Sortie 22 mars 2007
240 pages - 22 euros
ISBN2-913372-56-2