Sortie : 16 mars 2012

238 pages — 13 euros

ISBN : 978-2-35872-032-8

Lénine

L'État et la révolution

Présentation de Laurent Lévy

Tant que l’État existe, il n’y a pas de liberté. Quand il y aura la liberté, il n’y aura plus d’État. Ces mots ne sont pas de Bakounine, ni de Malatesta, ni de Proudhon, ils sont de Lénine, réfugié en Finlande à l’été 1917 avant le déclenchement de la révolution d’Octobre. Il a utilisé son temps à l’écart de l’action pour reprendre et élargir ses notes sur la théorie de l’État, déjà énoncée dans les Thèses d’avril.
Dans L’État et la révolution, Lénine convoque les textes de Marx et d’Engels sur la Commune de Paris. II les utilise pour combattre les opportunistes de droite, les chefs de la IIe Internationale qui soutiennent la guerre en cours. Il réduit au minimum les divergences entre anarchistes et marxistes : non, le marxisme n’est pas un étatisme, il vise au contraire au dépérissement de l’État – avec une phase de transition, la dictature du prolétariat, dont la Commune parisienne est un moment paradigmatique.
Pour reprendre la formule de Marx à propos de Hegel, Lénine est aujourd’hui traité « en chien crevé ». On verra dans ce livre ce que sa pensée politique garde d’original et d’actuel.

Lénine