Sortie : 30 juin 2002

192 pages — 13 euros

ISBN : 9782913372146

Enzo Traverso

La violence nazie

une généalogie européenne

Comment le nazisme, loin d’être un phénomène allemand isolé, plonge ses racines dans le XIXesiècle, dans le darwinisme social, dans les massacres des conquêtes coloniales, dans le fordisme et dans les champs de bataille de la guerre de 1914.
Enzo Traverso ne cherche pas à mettre au jour les « causes » du national-socialisme, selon une « hantise des origines », qui constituait selon Marc Bloch, la maladie des historiens. Il trace les lignes d’un contexte de civilisation dans lequel s’inscrivent le régime national-socialiste et ses crimes, des lignes qui en deviennent, rétrospectivement, les prémisses techniques, idéologiques et culturelles.

Enzo Traverso

Enzo Traverso est maître de conférences en sciences politiques à l'université de Picardie Jules Verne. Il est l'auteur de plusieurs livres dont les sujet tournent autour de la barbarie du XXème siècle : Les Marxistes et la question juive. Histoire d'un débat, 1843-1943, PEC, Paris, 1990, rééd. augmentée Kimé, Paris, 1997 ; Les Juifs et l'Allemagne. De la « symbiose judéo-allemande » à la mémoire d'Auschwitz, La Découverte, Paris , 1992 ; Siegfried Kracauer. Itinéraire d'un intellectuel nomade, La Découverte, Paris, 1994 ; Pour une critique de la barbarie moderne, Page2, Lausanne, 1996 ; L'Histoire déchirée. Essai sur Auschwitz et les Intellectuels, éditions du Cerf, Paris, 1997.