Thèmes


Auteurs
A - B - C - D - E - F - G - H - J - K - L - M - N - P - Q - R - S - T - V - W - Z -
Stathis Kouvelakis
Philosophie et révolution
de Kant à Marx
Préface de Fredric Jameson
Comment, par quels chemins Karl Marx, jeune philosophe et publiciste allemand émigré à Paris au début des années 1840, est-il devenu le célèbre penseur de la révolution communiste ?
Il faut se garder, explique Kouvélakis, d’y voir un point d’aboutissement miraculeusement inscrit à l’avance dans l’histoire. L’émergence de la pensée de Marx a lieu dans un moment intellectuel et politique particulier, celui du Vormärz, nom que donnent les Allemands à la période qui s’écoule entre les révolutions de 1830 et de 1848 – où l’influence dominante est celle des jeunes hégéliens dont Marx et Engels font partie avant de les combattre.
Le point fort du livre est de montrer que la révolution théorique initiée par Marx s’enracine dans l’idée de « réalisation de la philosophie » qui hante la pensée allemande depuis qu’avec Kant et Hegel elle se mesure à l’événement fondateur de la Révolution française. Elle prend son essor dans un chassé-croisé qui voit le cheminement de Marx rencontrer celui de figures intellectuelles majeures du Vormärz : Heinrich Heine, Moses Hess et Ludwig Feuerbach.
Pour comprendre Marx on ne peut pas se limiter à une exégèse infinie de ses textes : l’événement Marx survient dans une conjoncture – celle de l’imminence d’une vague de bouleversements sociaux et politiques – qui lui restitue sa double dimension de nécessité interne et de contingence sans en diminuer l’immense portée. C’est aussi en cela qu’il reste profondément actuel.
Stathis Kouvelakis
Stathis Kouvelakis enseigne la philosophie politique au King's College de l'université de Londres.