Thèmes


Auteurs
A - B - C - D - E - F - G - H - J - K - L - M - N - P - Q - R - S - T - V - W - Z -
Jacques Rancière
La Leçon d’Althusser
Dans les années 1960, Althusser avait imposé l’idée d’un retour à la vraie pensée de Marx, en phase avec les formes nouvelles de la pensée structuraliste, mais aussi avec les nouveaux espoirs révolutionnaires qui secouaient la planète. Les événements de mai 1968 avaient fait exploser l’althussérisme, pris à revers par la révolte de la jeunesse étudiante et mis au service de la réaction mandarinale.
Au-delà des thèses propres d’Althusser, ce livre écrit il y a près de 40 ans prenait pour cible le retournement des pensées de la subversion au profit de l’ordre. Ce retournement repose sur un présupposé simple: si les dominés sont dominés, c’est qu’ils ignorent les lois de la domination. Et il appartient aux savants d’apporter la vérité aux masses aveuglées, incapables de prendre en mains leur propre destin. En critiquant radicalement l’althussérisme, Jacques Rancière entamait une trajectoire consacrée depuis lors à l’exploration des conséquences de la présupposition inverse, celle de l’égalité des intelligences, d’une capacité commune à tous, qui fonde seule la puissance de la pensée et la dynamique de l’émancipation. Et ce «livre de jeunesse» peut aider la réflexion sur un présent où l’ordre capitaliste a repris à son compte l’argument marxiste de la nécessité historique et scientifique.
Jacques Rancière
Jacques Rancière est une des grandes figures actuelles de la philosophie française.
Derniers ouvrages parus: Le Partage du sensible, Le Destin des images, Malaise dans l'esthétique, La Haine de la démocratie, Chronique des temps consensuels, Politique de la littérature, Le Spectateur émancipé, Et tant pis pour les gens fatigués — Entretiens et Moments politiques — Interventions 1977-2009
Sortie 16 fevrier 2012
270 pages - 14 euros
ISBN978-2-35872-031-1